Bienvenue sur KH-Reborn RPG
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum déménage : Par ici ~

Partagez | .
 

 Allumer la flamme. [MISSION ; Vérone ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 44
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 19
Localisation : QG Carcassa.

Feuille de personnage
Anneaux: Carcassa nuage C, soleil D.
Arme : Des fils de fer.
Argent: 10 000 ¥

MessageSujet: Allumer la flamme. [MISSION ; Vérone ]   Dim 2 Sep - 14:30

Mission
Depuis quelques temps, rien ne tourne plus rond dans la douce ville de Vérone , effectivement tu as du mal à utiliser ta flamme problématique, hein ? Enfin si c'était seulement toi on s'en ficherait, mais ce "léger" problème technique s'étend à tout les mafieux. Que faire ? Enquêter bien sûr ! Tout cela te mène à un gang de voleur de voiture italien qui semble, eux, utiliser des flammes qui fonctionnent parfaitement bien. A toi de rallumer la flamme qui fait de nous tous des mafieux ... bah oui sinon on va se faire éclater par les méchants.

Allumer la flamme


Les roues sur le bétons ne font que criser. Le moteur ne peut que rugir. Et les freins ne sont là que pour décorer. L'autoroute est fort loin, pourtant, tu ne respectes pas la limite de vitesse. A quoi cela sert-il ? Tu es une mafieuse. D'ailleurs, tu n'es même pas majeur, et conduire cette moto ne devrait pas t'être permis. Pourtant, tu le fais. Parce que les Carcassa n'obéissent pas aux ordres. Rien que le fait qu'ils soient à la tête d'un réseaux de prostitutions le prouve. Mais là n'est pas la question.

Toi, sur cette moto, aurait pu porter à croire que tu allais te suicider en sautant d'un pont. Mais que nenni, ce n'était pas aujourd'hui que tu allais le faire. En effet, tu avais quelque chose de bien plus important à faire. Une mission de la plus haute importance pour ton boss. Boss au quel tu ne pouvais qu'obéir. Surtout dans ces conditions si uniques.

Ces conditions étaient ô combien extrêmes et dangereuses à l'heure actuelle. Une preuve que les Nuages étaient les plus puissants, vu qu'il t'avait choisi toi. Car en effet, dans le monde entier, tout les mafieux ne pouvaient plus utiliser leurs flammes. Y compris les Carcassa. Donc toi. Parce que oui, tu fais bel et bien parti de cette famille. Tu étais même plus qu'une vulgaire Carcassa. L'élève de cette ancienne tête de mule : Skul.
Mais là n'était pas l'important. Au départ, tu n'avais pas cru à cette histoire de flamme ne fonctionnant plus. D'ailleurs, tu t'étais même moquée du gardien de la pluie de ta famille, lui disant qu'il avait juste perdu la main et qu'il devait raccrocher le tablier. Mais lorsque les autres se rendirent comptes qu'eux n'ont plus ne pouvait plus, tu te sentis … Bête. Surtout quand tout les regards se sont posés sur toi. Toi, la pauvre Cherry qui n'avait plus l'humeur à rien à ces temps-ci. Tu avais soupiré un bon coups avant de vouloir activer ta flamme. Mais rien. La chose à tes yeux eut l'effet d'une bombe. Tu l'avais perdu. Le seul truc qui te faisait encore ressentir proche de Skull venait de partir. Tout comme lui. Ta flamme du nuage était partie. Celle du soleil aussi.

Alors oui, tu avais accepté cette mission sans négocier. Parce que tu voulais en terminer avec ceci le plus vite possible. Et faire pleurer les personnes qui en étaient la cause. Ils allaient le regretter, mais à un point fou. On ne cherchait pas une Carcassa énervée. Pas besoin, on la trouvait bien facilement. Surtout toi.

Les roues sur le bétons ne font que criser. Le moteur ne peut que rugir. Et les freins ne sont là que pour décorer. L'autoroute est fort loin, pourtant, tu ne respectes pas la limite de vitesse. Parce que tu sais que tu n'as pas de temps à perdre. Tu le sens. Tu ne cherches pas à comprendre, s'est comme ça, pas autrement. C'est comme un sentiment que tu ressens profondément au fond de toi, pas différemment.

Tu es une tête brûlée, une personne réfléchit, mais aussi une sorte de Bête qui n'obéit qu'à son instinct dans certaines conditions. En faite, tu ressembles de plus en plus à un monstre qui ne suit que son odorat. Tout comme le fit la Bête du Gévaudan dans les pleines de France, tu chassais ta proie avec une telle attraction envers elle, que l'on croyait parfois voir un canidé ou un félin à ta place. Pourtant, au fond, tu es un Homme. Pire que le Bossu de Notre Dame, ton intérieur est rongé par la haine comme le fut celui des Vindice. Mais ton physique, lui, ne laisse rien paraître. Seuls les personnes qui te connaissent vraiment savent la douleur que tu ressens actuellement. Ce sentiment de solitude que tu as du mal à supporter, cette sensation de fraîcheur qui s'empare de toi quand tu rentres le soir et que personne n'est là pour te dire que tu as séché l’entraînement. Tu es seule. Comme au départ de ta vie. Comme au commencement de ton Histoire.

Les roues sur le bétons ne font que criser. Le moteur ne peut que rugir. Et les freins ne sont là que pour décorer. L'autoroute est fort loin, pourtant, tu ne respectes pas la limite de vitesse. Et toi sur cet engin. La vitesse te faisant oublier tout dés sentiments incertains qui t'habitent actuellement.

Et si le monde n'avait tout simple plus aucune volonté ?

Ce ne serait pas étonnant vu l'état actuel des choses. La mort des sept bébés les plus forts du monde avait laissé un vide dans le cœur de beaucoup de personne. Et surtout le tiens. Alors cette idée te trottait dans la tête. Mais au fond, était-ce vraiment possible ? Tu n'aurais jamais perdu ta volonté à cause de ceci. Non, tu ne l'aurais que renforcer. Alors tu chasses cette idée comme tu chasses les personnes qui essaient parfois de te parler. Tu ne t'acceptes pas toi même. Alors comment accepter les autres ?

Le panneau que tu viens de dépasser indique que tu ne tarderas pas à arriver à Vérone. Tu ne savais pas pourquoi tu y allais, mais tu te doutais bien que si on t'envoyait là-bas, s'était pour une bonne raison. Et sûrement une ayant un rapport avec la situation actuelle des choses.

Tu ne savais plus ce qu'on t'avait dit aux sujets de ce que tu devais chercher ici. Tu n'avais pas pris le temps d'écouter les paroles des autres que tu étais déjà partis chercher dans le garage une moto et un casque. Plus pratique que des pieds pour marcher. Plus rapide qu'un bus pour se mouvoir. Tout allait bien. tout ce passerait bien.

Tu entres enfin dans la ville. Sans rien dire, tu continus ta course dans la ville, doublant certaines voitures, ne prenant pas le temps de freiner. Le code de la route, ce n'était pas pour toi. Le danger te collait mieux que la sûreté. Tu suis les panneaux de direction pour aller dans le centre ville où tu te décides enfin de ralentir. Tu va vers la place, cherchant un endroit pour installer ta moto. Que veux-tu, s'est le seul endroit dans la ville où les places ne sont pas payantes. Et même si elles l'étaient, tu ne l'aurais pas payé.

Après avoir trouvé un endroit où installer ta « monture », tu descends de cette dernière en rangeant les clés dans la sacoche que tu as à la taille. D'ailleurs, parlons-en de ta tenue, car au vue de ce que tu portes, si tu étais tombé, on t'aurait emmené directement à l'hôpital avant de t’emmener en prison pour conduite routière à vitesse excessive sans permis. Aujourd'hui, tu portais ta célèbre casquette pokémon, faisant croire au monde entier que tu étais un dresseur de ces petites bêtes. De couleur beige à cause de la poussière et d'une sorte de rose rougeâtre, tu la portais fièrement sur ta tête, cette dernière toujours coiffée de la même façon. Pour ton haut, tu avais mis un débardeur blanc puis une veste sans manche noir par dessus. Au bout de tes bras se trouvait des bracelets de « sport » qui te servent parfois à t'essuyer lors de l'effort … Ou juste pour te donner un genre. En bas, tu avais ton célèbre short. Un short en jean avec de la fourrure dépassant au extrémité, donnant l'impression que ce sont des plumes de Lugia attachés. Et as tes pieds : de simple basket aux couleurs de ta casquette. Digne d'un maître pokémon, voilà ce que tu étais.

Enfin, tu ressemblais à ceci sans ton casque, car avec … Tu avais la figure de ton défunt professeur. Sympathique de se dire que tu ressembles à un mort, n'est-ce pas ? Au vue de la mine tellement blasée que tu montres en te regardant dans une vitre de voiture, tu as l'air … « ravi ».

Tu soupires et ranges le casque. Tu regardes autour de toi, te demandant par où tu dois aller. Tu n'en as strictement aucune idée. Aucune information ne t'a était donnée, ils t'ont juste envoyés comme ceci, à la chasse aux flammes.

UC'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Allumer la flamme. [MISSION ; Vérone ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KH-Reborn RPG :: La Partie Rpg :: Italie-